IMPORTANT
S.A.G.A.

Syndicat des Apiculteurs de Gironde et d'Aquitaine

Syndicats apicoles
Rendez-vous
Bienvenue sur Site des Apiculteurs de Gironde et d'Aquitaine

Bienvenue sur le site du Syndicat des Apiculteurs de Gironde et d'Aquitaine

Les 5 dernières nouvelles


Modification du programme du rucher école

du samedi 28 mai

Le cours prévu sur le frelon asiatique est reporté et sera remplacé par le cours prévu normalement le 4 juin:

- Théorie: La prophylaxie, les maladies des abeilles et les produits de traitements

- Pratique: La vérification des hausses et des essaims.

Le webmaster

... / ... Lire la suite


État des lieux de l'infestation en Varroa dans les ruchers provençaux et aquitains aux mois de mars et avril 2016

["ADAPI"]

MESSAGE

ADAPI - ADAAQ

N°1

– Mai 2016 –
 

État des lieux de l'infestation en Varroa dans les ruchers provençaux et aquitains aux mois de mars et avril 2016.
Utilisation de l'indicateur « VP/100ab » (nombre de varroas phorétiques pour 100 abeilles)

Le suivi de Varroa dans vos ruchers est devenu indispensable pour appréhender sereinement votre saison apicole.

Au cours du mois de mars et avril, l'ADAPI et l'ADAAQ ont mesuré le nombre de VP/100ab dans des ruchers d'apiculteurs et certains apiculteurs nous ont fait part de leurs propres mesures.

Au total nous pouvons vous présenter les résultats de 50 ruchers.

Le taux moyen de VP/100ab par rucher est représenté sur les figures A (ADAAQ) et B (ADAPI). Il est déterminé, au minimum, sur 8 colonies tirées au sort dans le rucher. La 3ème figure (C) représente le taux moyen de VP/100ab par modalités de traitements sur les deux régions (explication des figures tableau D, Ensemble des figures en pièce jointe).
Sur ces graphiques nous avons tracé en rouge une limite arbitraire de 1VP/100ab (provisoire en fonction de nos données actuelles et qu'il faudra aussi moduler en fonction de la variabilité au sein du rucher, Message ADAPI n°54). En dessous de cette limite, sauf conditions particulières, le nombre de VP/100ab est acceptable en ce début de printemps ; au dessus l'infestation peut être problématique pour le reste de la saison.

Pour quasiment tous les ruchers testés, le taux de VP/100ab moyen au printemps 2016 est plus important qu'au printemps 2015 avec une variabilité qui reste très forte au sein de chaque rucher. Durant l'hiver 2015-16, la période hors couvain a été soit inexistante, soit de très faible durée ce qui semble avoir favorisé le développement de varroas :
- Les traitements hors couvain n'ont pas eu l'efficacité escomptée (du fait de la présence de couvain)
- La mortalité hivernale de varroa a été moins importante (reproduction dans le couvain)

Les taux de VP/100ab sont donc élevés pour ce début de saison 2016, que ce soit en lutte biologique ou en lutte conventionnelle. En lien avec les apiculteurs, les ADA réfléchissent à expérimenter des stratégies d'encagement hivernal ou automnal de reines sur plusieurs mois. Ces stratégies déjà pratiquées en Pologne et en Italie permettraient un traitement hivernal hors couvain efficace.

Le suivi de l'infestation en Varroa est donc indispensable pour établir des modalités de protection voire des itinéraires de production propres à chacun de vos ruchers (lutte intégrée). Par exemple, en présence d'un rucher avec un taux moyen de VP/100ab élevé en début de printemps vous pouvez décider :
- d'utiliser ce rucher pour la constitution d'essaims (avec traitement) plutôt que pour la production de miel
- ou de mettre en place un traitement de printemps pour abaisser la pression sur le rucher et viser la miellée suivante avec plus de sérénité.

Certains apiculteurs ont mesuré l'indice de VP/100ab de manière précoce (15 mars), ce qui leur a permis de réaliser très vite que leurs ruchers présentaient des taux de VP/100ab très élevés (+ de 3VP/100ab). Ils ont ainsi pu réagir en conséquence pour abaisser l'infestation (par exemple : 4 passages d'AO par sublimation à 5 jours d'intervalle, retrait de couvain puis 2 passages d'AO par sublimation à 5 jours d'intervalle, mise en place précoce de MAQS).

Les ADAs et l'ITSAP travaillent de manière coordonnée sur des expérimentations visant à trouver des solutions pratiques de lutte contre varroa en saison mais également en fin d'été (voir message d'information ADAPI n°59).
Pensez à contacter votre ADA pour trouver la meilleure solution si un ou plusieurs de vos ruchers présentent des taux VP/100ab élevés. Pour rappel, arriver sur la miellée de lavande ou de tournesol avec un taux moyen sur votre rucher égal ou supérieur à 3 VP/100ab est préjudiciable à la production de miel (1 à 9kg en moins par colonie en moyenne pour la lavande, http://w3.avignon.inra.fr/lavandes/biosp/).

Des outils existent pour évaluer soit même le taux de VP/100ab de son rucher.
Appuyez-vous sur les fiches techniques :
http://adapi.adafrance.org/downloads/fiche_technique_adapi_2015_varroas_phoretiques.pdf
http://www.itsap.asso.fr/downloads/fiche_technique_lavage_dabeilles_itsap.pdf

Si vous le pouvez, merci de nous faire parvenir vos données d'infestation par mail à ces adresses :
Pour l'ADAAQ : lea.frontero@adaaq.adafrance.org
Pour l'ADAPI : a.maisonnasse.adapi@free.fr
Avec le point GPS du rucher (ou la commune), la date d'échantillonnage, les traitements effectués avec les périodes et les données en VP/100ab des 8 colonies de chaque rucher échantillonné.
Ces résultats sont précieux pour vous et pour établir des données consolidées sur le taux moyen de VP/100ab dans les ruchers à des dates clés de la saison.


... / ... Lire la suite


Le nourissement de l'abeille - par webMaster le 02/05/2016 @ 23:53

Le nourrissement de l'abeille, les éléments de base à connaître: ici

... / ... Lire la suite


Piqure de rappel ! - par webMaster le 02/05/2016 @ 23:40

COMMUNIQUE DE PRESSE

Eric Andrieu

Député européen

Frelon asiatique : Des députés envoient une piqûre de rappel à la Commission européenne

Des eurodéputés réclament la mise en place d'une stratégie européenne pour mieux combattre le frelon asiatique.

Bruxelles – Dans une déclaration écrite, (ici) 14 députés européens demandent à la Commission européenne la mise en place d'une stratégie européenne destinée à gérer, à combattre et à éventuellement éradiquer le frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax).

Parmi les cosignataires, l’eurodéputé Eric Andrieu (PS) estime qu’« il est urgent d’agir car ce phénomène cause un grave préjudice financier à l'agriculture européenne, notamment à l'apiculture et à l'arboriculture fruitière. »

« Le frelon Vespa velutina nigrithorax déstabilise les populations de nombreuses espèces d'insectes indigènes, notamment les abeilles et les pollinisateurs, » soulignent ainsi les eurodéputés dans leur déclaration[1].

En cause, le frelon asiatique se rencontre en effet non seulement en France, mais aussi en Espagne, le long de la côte cantabrique, et dans le nord du Portugal, ainsi qu'en Belgique et en Italie.

Pour Eric Andrieu, Vice-Président de la Commission Agriculture du Parlement européen, « La Commission doit lancer une stratégie européenne qui permette d’éradiquer le frelon Vespa velutina nigrithorax sans recourir à l'utilisation massive de pesticides. Cela mettrait en danger les abeilles et les prédateurs naturels du frelon. ».

« Nous demandons en outre à la Commission d’aider financièrement les apiculteurs pour compenser les préjudices subis par le frelon asiatique », ajoute l’eurodéputé Audois.

En France, la destruction des nids revient à environ 300.000 euros par an et par département, soit une addition de 20 à 30 millions d'euros à l'échelle du pays.

... / ... Lire la suite


Le Résultats de l'enquête COLOSS sur la "mortalité des abeilles", réalisée en 2015, est disponible ici

... / ... Lire la suite


Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
ACTUALITES
LU DANS LA PRESSE
ARTICLES
Membres (SAGA)

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 93 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Webmaster - Infos
Fournisseur de l'apiculture

API-640.jpg